Accueil | Abonnement| Contacter L’Épître | Ecrire un texte| A propos de L'Épître | Crédits  
L'Épitre, le journal fribourgeois de la petite littérature très courte

Deux Ans

Deux Ans

Deux ans. Cela faisait maintenant deux ans que Tom était sur l’île. Il était là, couché au milieu des palmiers dansant dans les airs, avec pour seule crainte celle d’une noix de coco lui tombant sur la tête. Le sable chaud ne le dérangeait pas, il avait pris l’habitude. Le soleil le caressait depuis un moment déjà et sa peau se teintait gentiment d’un pigment marron, qui contrastait avec la couleur blanche des pierres polies par l’océan. Il aimait ça. Il se disait qu’un jour, quand il rentrera, tout le monde l’enviera et lui demandera d’où il revient. Il se leva et marcha en direction de l’eau turquoise qui venait mourir sur la plage. A cet instant, plusieurs voix se faisaient entendre, à nouveau. Certains jours, Tom percevait ce qu’il pensait être un groupe de personnes, discutant de tout et de rien, se racontant des histoires. Cela le rendait fou, il n’y avait que lui sur l’île. Y’aurait-il quelqu’un d’autre ? Il se posa la question et se regarda longuement dans l’eau. Les voix cessèrent.

Au loin, une barque était soudainement apparue. Il ne l’avait encore jamais vue et se demanda s’il n’y avait guère prêté attention, ou si, par tout hasard, ce seraient ces personnes qu’il n’avait jamais rencontrées qui l’avaient bâtie. Elle n’était pas bien grande, rudimentaire même. Il y avait de la place pour une personne et quelques provisions, pas plus. Aventurier dans l’âme, Tom décida d’aller explorer l’île voisine qu’il apercevait au loin. Il prit avec lui quelques fruits, ses préférés, et se mit en route. Il ne voulait pas faire trop long afin de revenir avant le coucher du soleil. La barque tanguait et les vagues, tranquillement, le berçaient. Petit à petit, il s’assoupit et tout doucement s’endormit.

A son réveil, le décor changea du tout au tout. Il n’y avait plus d’île, plus de sable ni même de soleil. La barque s’était mue en matelas et Tom ne comprit pas bien où il se trouvait. Deux ans. Cela faisait maintenant deux ans que Tom était entré dans le coma.

Sven Grossenbacher

  



Publications de l'Épître

Partenaires de l'Épître

L'Épître, © 2012-2018 - Créé par Matthieu CORPATAUX - Site Web par Guillaume HESS - Tous droits réservés - Mentions légales