Accueil | Abonnement| Contacter L’Épître | Ecrire un texte| A propos de L'Épître | Crédits  
L'Épitre, le journal fribourgeois de la petite littérature très courte

Brasserie des abattoirs

Brasserie des abattoirs

Au bout de la terre
Là où plus rien ne bouge
Là où naissent les autoroutes
Là où les trains n’ont plus de gare
Là où ne voit aucun radar
Le bar
Rideaux gris qui furent blancs
Tas de poussière
Sur les luminaires
Moisissure
Sous les chaussures
Briques cendrées contre le mur
Panneau clignotant
Eclairage suintant
Vieille dame seule
Elle boit son café
D’autres boivent leur bière
Des Noirs jouent à des
Jeux d’argent comptant
Cardinal
Tables en bois sale
Aggloméré
Sec
Lourd
Brouhaha lointain des autocars
Vitres fumées filtrant le jour
Le temps passe
L’horloge le martèle
Quinze heures et quart
Brasserie des abattoirs

Maxime Sacchetto

  



Publications de l'Épître

Partenaires de l'Épître

L'Épître, © 2012-2017 - Créé par Matthieu CORPATAUX - Site Web par Guillaume HESS - Tous droits réservés - Mentions légales