Accueil | Abonnement| Contacter L’Épître | Ecrire un texte| A propos de L'Épître | Crédits  
L'Épitre, le journal fribourgeois de la petite littérature très courte

Renaissance

Renaissance

L'arbre abattu

que tous
croyaient mort

que l'hiver même
a pleuré

n'a pas dit
son dernier mot


L'appel du printemps
s'est faufilé
sous son écorce

s’est diffusé
silencieusement
jusque dans ses veines


Le terrassé
bourgeonne
à nouveau

faisant la joie
des abeilles
et des oiseaux

Renaud Rindlisbacher

  



Publications de l'Épître

Partenaires de l'Épître

L'Épître, © 2012-2017 - Créé par Matthieu CORPATAUX - Site Web par Guillaume HESS - Tous droits réservés - Mentions légales