Accueil | Abonnement| Contacter L’Épître | Ecrire un texte| A propos de L'Épître | Crédits  
L'Épitre, le journal fribourgeois de la petite littérature très courte

La voix assise en chemin inconnu

La voix assise en chemin inconnu

La voix assise en chemin inconnu. L’aspiration de toute réalité a chuté dans l’instant.
Seul le regard perce ce qui n’est plus, qui est corps maintenant en fleurs de pluie et ruisseau grondant.

Regard, témoin d’écume rumeurs de l’histoire : un livre ouvert d’images vécues, or légères illustrations de cette lumière qui grave la présence dans ce discours ininterrompu du Silence.

Regard.
Simplement regard : éclat d’un sourire, la foudre de l’instant immaculé, imbibé de toutes vies, de tous cris désespérés et joies d’enfants.

Ce regard des mains qui viennent toucher le cœur où la nuit est plus profonde, prompte à l’écoute de l’appel

Attente.

Ce regard n’appelle pas, habitant de tout cœur, embrasse personne, par sa main il nous effleure caressant d'éternité douceur et celui qui se laisse toucher, ivre, se laisse guider,
disparaître en lui, suspendu d’émerveillement.

Et maintenant lui-même regard, la foudre délivre l'étoile enlaçant ce corps de chair et âme
Regard d’amour
Vie qui chante

Ici où toi tu respires en moi

La vérité frémissant en orage

Viola Pfister

  



Publications de l'Épître

Partenaires de l'Épître

L'Épître, © 2012-2017 - Créé par Matthieu CORPATAUX - Site Web par Guillaume HESS - Tous droits réservés - Mentions légales