Accueil | Abonnement| Contacter L’Épître | Ecrire un texte| A propos de L'Épître | Crédits  
L'Épitre, le journal fribourgeois de la petite littérature très courte

Atlas

Atlas

Strophes pour Jacques Brel.

Comme arrachés aux ombres épaisses,
ces quelques doigts furieux
brasillant sans immodestie
sous les voiles sublimes de la déréliction.

De cette gorge, les voix d’une montagne,
de crevasses en sentes, portant
à bouts tremblants d’arpèges
le corps éreinté de l’amour.

Atlas, les bras longs de blessures,
soutenant sur son dos meurtri
les moulins combattus et leurs ailes
qui projetaient sur l’herbe déjà sale
les crachats poisseux du ciel noir.

Orgue immense,
tu gueules parfois et parfois tu murmures.
Tu brilles à travers le cuir lourd de la violence.
Tu n’es pas une étoile
mais les étoiles.

Vincent Annen

  



Publications de l'Épître

Partenaires de l'Épître

L'Épître, © 2012-2017 - Créé par Matthieu CORPATAUX - Site Web par Guillaume HESS - Tous droits réservés - Mentions légales