Accueil | Abonnement| Contacter L’Épître | Ecrire un texte| A propos de L'Épître | Crédits  
L'Épitre, le journal fribourgeois de la petite littérature très courte

LA TRUMPIADE
II : Rencontre au sommet

LA TRUMPIADE
II : Rencontre au sommet

DIV. AVG. TWT., de la gens Trumpia, et DIV. AVG. HCK., de la gens Poutinia.

RÉCITANT

(en costume antique ; le récitant devra déclamer son texte avec la diction geignante des tragédiennes de la Belle Époque)
Aide-moi, ô Muse, à chanter de si illustres personnages ! Et toi, lecteur, sois indulgent, si ma plume maladroite ne suffit pas à décrire tant de splendeur.
Ô vision divine !
Splendeur et gloire !
Le chef ceint d’une couronne de laurier, vêtu d’un manteau d’hermine, chaussé de bottes de pourpre, le Basileus lui-même fait son entrée dans la grande salle de la Haute Tour Dorée, le divin Hackocrator.
L’Empereur Tweetocratus court à la rencontre du Basileus, son ami. Il est élégamment drapé d’une toge immaculée, qui contraste brillamment avec son vif incarnat, si bien qu’on dirait que sa noble tête produit sa propre lumière.
Comme il s’est suffisamment approché, le Basileus Hackocrator fait tomber sa poigne de fer sur l’épaule de Tweetocratus, et prononce ces mots d’une voix d’airain :


HACKOCRATOR

Tweetocratus ! Quel plaisir de te revoir !
(Les chairs souples de Tweetocratus tressaillent sous l’impact.)


TWEETOCRATUS

Bienvenu dans mon humble demeure, et dans mon humble pays, ô grand Basileus Hackocrator !
(Les monarques s’assoient sur deux trônes identiques, resplendissants d’or et pierres précieuses. Leurs courtisans se retirent à reculons, tête baissée. Quand tout le monde est sorti, il y a un petit silence. Tweetocratus, penché vers Hackocrator, souriant, attend qu’il prenne la parole.)


HACKOCRATOR (en se levant)

Enfin !
(Il défait l’agrafe de son manteau, qui glisse sur le trône, jette la couronne de laurier, et s’approche à grand pas du bureau.
Il prend un cigare d’une boite, sans façons. Tweetocratus se précipite pour l’allumer.
Hackocrator prend un journal qui traine sur le bureau, Faits Alternatifs, et s’assied avec un grand soupir, en mettant les pieds sur la table.
Un silence. Hackocrator fume et lit, Tweetocratus le contemple extasié.
)


HACKOCRATOR

Tutusse !


TWEETOCRATUS

Oui, Hackocrator !


HACKOCRATOR

Un cendrier.


TWEETOCRATUS

Tout de suite, Hack.
(Tweetocratus se précipite, cherche un cendrier, le pose sur la table, se rend compte que c’est trop loin pour que Hackocrator puisse l’utiliser, prend un guéridon, pose le cendrier sur le guéridon, met le tout à portée de main de Hackocrator, en déplaçant plusieurs fois le guéridon pour qu’il soit à l’endroit le plus pratique pour Hackocrator.
Hackocrator change de position: Tweetocratus se précipite sur le guéridon, essaie de nouveau de deviner l’endroit où se trouvera la main de Hackocrator, quand il voudra faire tomber les cendres du cigare.
Un silence. Hackocrator fume, lit ; Tweetocratus le contemple, les bras ballants.
)


HACKOCRATOR

Mais ne reste pas là comme une cruche, regarde la télé, lis, fais quelque chose !


TWEETOCRATUS

Oui, oui, Hacky. Je vais aller tweeter.


HACKOCRATOR

C’est ça, va tweeter. (Grommelle) Pour une fois que j’ai un moment de libre !
(Tweetocratus va s’asseoir sur un tabouret et prend une tablette.
Hackocrator reprend sa lecture. Il ricane de temps en temps.
)


HACKOCRATOR (en se levant)

Tutusse, mon cher, toutes les bonnes choses ont une fin. C’est l’heure !
(Il jette le journal sur la table et éteint le cigare.)


TWEETOCRATUS (se lève)

Déjà !


HACKOCRATOR (s’approche du trône)

Aide-moi à remettre mon manteau.


TWEETOCRATUS

Oui, Hacky.


HACKOCRATOR

Ne m’appelle pas comme ça ! J’ai horreur de ça !


TWEETOCRATUS

Oui, Hackocrator, ne te fâche pas.


HACKOCRATOR (se remet la couronne sur la tête)

C’est droit ?


TWEETOCRATUS

C’est parfait. Tout ce que tu fais est parfait.
(Hackocrator lui lance un coup d’œil narquois, et va vérifier son allure dans une grande glace. Il ajuste la couronne. Puis il va s’asseoir, en prenant soin que le manteau retombe en plis esthétiques, et prend une pose avantageuse. Tweetocratus le suit, s’assied, tire une sonnette. Les courtisans entrent. Les monarques se lèvent.
Hackocrator fait tomber de nouveau une poigne de fer sur l’épaule de Tweetocratus, la même que tout à l’heure. Tweetocratus fait une petite grimace. Hackocrator sourit imperceptiblement.
)


HACKOCRATOR

Tweetocratus, c’était un plaisir de parler avec toi, comme toujours. À bientôt, cher ami.
(Il sort avec sa suite.)

Jakob Adrian Vogelsang

  



Publications de l'Épître

Partenaires de l'Épître

L'Épître, © 2012-2017 - Créé par Matthieu CORPATAUX - Site Web par Guillaume HESS - Tous droits réservés - Mentions légales