Accueil | Abonnement| Contacter L’Épître | Ecrire un texte| A propos de L'Épître | Crédits  
L'Épitre, le journal fribourgeois de la petite littérature très courte

Terreur nocturne

Terreur nocturne

Ce soir, sur la toile, un pinceau en poils de martre,
Qui glisse lentement, danse avec l'artisan
Au son du vieil artiste qui, tout en sifflotant,
Etale ses couleurs dans la pièce blanc tartre.

Le bleu, teint d'un iris qui reflétait le ciel,
Jaune, blond capillaire, brun d'une peau cuivrée,
Un rose cérébral, ivoire dents cassées,
Le rouge vermillon, couleur sang passionnel.

Et le modèle pose, éclaté sur une chaise,
Un immense sourire à mettre mal à l'aise
S'étire de son nez à son béant bas-ventre.

Ses oreilles sont sourdes, son regard ne voit pas,
Ni l'aigu sifflement, ni la scène qu'osa
Ce soir, sur la toile, un pinceau aux poils de meurtre.

DA.

  



Publications de l'Épître

Partenaires de l'Épître

L'Épître, © 2012-2017 - Créé par Matthieu CORPATAUX - Site Web par Guillaume HESS - Tous droits réservés - Mentions légales