Accueil | Abonnement| Contacter L’Épître | Ecrire un texte| A propos de L'Épître | Crédits  
L'Épitre, le journal fribourgeois de la petite littérature très courte

Une découverte

Une découverte

5 août 1945, 23h00, à Trinian.

- Sergent, dites aux troupes de se préparer, je viens de recevoir l’ordre.
- Quelle est la décision mon commandant ?
- Le deuxième choix sur la liste.
- Les raisons ?
- La météo est favorable. Une belle éclaircie nous accueillera aux alentours de 6h.
- Mon commandant… N’y a-t-il aucun autre moyen ?
- Bien sûr, il y en a des milliers d’autres. Allez dormir maintenant. Et rêvez, c’est peut-être la dernière fois.

*

Journal intime, 5 août 1945, 23h45

Ca y’est ! J’ai réussi !! Enfin j’ai réussi ! Moi âgé d’à peine 23 ans ! Personne ne va en croire ses yeux ! Avec cette découverte, je serai riche, ma famille sera riche, notre honneur sera sauf pour l’éternité ! J’écris ici ma plus grande joie et ma plus grande fierté ! Ce cahier miteux vaudra bientôt des millions de Yen ! Car ici s’inscrit dans les lignes qui vont suivre la plus grande découverte de l’histoire de l’humanité. Et c’est moi l’élu, qui a eu le privilège de la découvrir. Je viens, à l’instant, de le prouver.

La collision de particules atomiques entraine dans un espace réduit une concentration telle d’énergie que celle-ci dans son expansion extraordinaire suffirait à détruire, je ne sais pas, toute la ville d’Hiroshima par exemple ! Mais ce n’est pas tout, si l’on parvient à rediriger cette énergie sur elle-même (processus extrêmement simple si l’on utilise une circulaire, surtout grâce au générateur Van der Graaff de la salle 386, nous l’avons déjà testé avec mon professeur dans le laboratoire de l’Université) sans que la première particule ne rentre en collision avec la seconde, nous pouvons contrôler très aisément son fonctionnement, son développement, et ainsi profiter d’une énergie conservée dans un état de mouvance constante, autrement dit de l’énergie à l’infini !

Plus besoin de pétrole, plus besoin de charbon ! Une énergie à revendre pour le monde entier !! Il faut absolument que je le montre à mon professeur demain à la première heure (ne pas oublier de faire des copies, afin de ne pas perdre définitivement les feuilles de calculs !)

Moi, étudiant en physique à l’Université de Tokyo, modeste chercheur en énergie atomique, branche encore méconnue, énergie qui deviendra la source unique suffisante pour chaque foyer grâce à l’application de ma découverte, je rentre dans l’Histoire : je suis le plus heureux des hommes.


*

6 août, 8h14, dans le ciel mais très loin du paradis

- Sergent, visez le pont en T !
- Oui je le vois ! Bombe larguée ! Little boy va dire son tout premier mot !

*

Sous l’effet d’une onde de choc immédiatement suivie d’un rayonnement lumineux cataclysmique, les millions d’habitants d’Hiroshima, jusqu’à près de trente kilomètres de l’épicentre, furent instantanément assassinés, brûlés ou écrasés sous ce mur d’air solide. Pulvérisés jusqu’à l’état de cendres en un dixième de seconde comme le phénix à sa mort.

Les thèses de ce jeune étudiant brûlèrent comme le reste. Son corps, alors qu’il était sur le chemin de l’école pour présenter ce qui devait sauver l’humanité, la plus importante découverte jamais faite, éclata en cellules, se décomposa en particules, s’envola en poussières. Nous sommes toujours à la recherche de son âme, probablement égarée.

Matthieu Corpataux

  



Publications de l'Épître

Partenaires de l'Épître

L'Épître, © 2012-2018 - Créé par Matthieu CORPATAUX - Site Web par Guillaume HESS - Tous droits réservés - Mentions légales