Accueil | Abonnement| Contacter L’Épître | Ecrire un texte| A propos de L'Épître | Crédits  
L'Épitre, le journal fribourgeois de la petite littérature très courte

Ginette la pauvreté

Ginette la pauvreté

Jean-Claude Traoré, premier du nom, pauvre je suis.

Ginette, mon épouse fidèle, jamais ne désespère ;
Elle est mon malheur, qui toujours et partout me suit,
Sans relâche me dévore, et me digère.

Ma compagne m’inflige, sans même me séduire
Une douleur plus acide que celle de l’amour
Qui me ronge de l’intérieur, liquéfie mes entrailles.

Elle connaît son affaire, comme un bovin la paille ;
M’attrape, taille en moi un creux brûlant
Qui grandit, s’effrite de l’intérieur progressivement,
S’élargit de petit orifice à trou noir béant.

Jamais Ginette ne me laisse réfléchir, prendre du recul
Ou imaginer un proche futur ; jamais le moindre répit
Survivre la prochaine minute m’obnubile l’esprit,
Et je réagis instinctivement à tout : la sournoise me manipule.

J’ai trahi ma famille pour un rameau de banane trop mûr.
Massacré à la machette moi voisin pour ses haricots tout durs.
Lorsqu’on me donne la main, je coupe progressivement tout le bras en rondelles,
Je hache menu l’épaule, puis débite en petit morceaux le corps entier
Des pieds jusqu’aux aisselles.

Je ne peux réfléchir plus loin que le bout de mon nez
Car le moindre fumet me donne des sueurs, des nausées.

Quand un blanc explique l’agriculture, je déterre les graines et les avale,
Avant qu’une fourmi ne s’en charge et détale.
Quand son cousin essaie d’en faire autant avec l’élevage de poules
Sur ordre de Ginette,
Je les tue toutes et les dévore toutes entières, avec les plumes.

Je travaille tout le jour pour sentir n’importe quoi, le soir,
Glisser dans mon gosier criard
Sans aucun espoir
D’avenir.

Ginette, mon éternelle bien aimée :
Je veux te rouer de coups et t’étrangler.

J’ai juste besoin d’un peu de temps pour penser.

Aidez-moi à désintégrer cette salope de Ginette.


PS : faites bien attention à vite retirer la main, on ne sait jamais

Jean-Claude Traoré, proie de la pauvreté.

Felipe

  



Publications de l'Épître

Partenaires de l'Épître

L'Épître, © 2012-2017 - Créé par Matthieu CORPATAUX - Site Web par Guillaume HESS - Tous droits réservés - Mentions légales