Accueil | Abonnement| Contacter L’Épître | Ecrire un texte| A propos de L'Épître | Crédits  
L'Épitre, le journal fribourgeois de la petite littérature très courte

Chère –

Chère –

–,

Je me demande si un jour tu liras tout ce que je t’écris là. Au fond, c’est surtout pour moi que j’écris tout ça, ça me permet de concrétiser, de mettre des mots sur tout ce qui m’arrive. Mais ces mots sont aussi pour toi, ils sont le portail du pré aride dans lequel j’erre, et tu es libre de le passer ou non, pour me tenir compagnie.
Ce soir, j’ai marché sous la pluie, je me suis promené en écoutant F, comme d’habitude. C’est fou ce que j’y suis accro depuis que tu me l’as fait découvrir. Est-ce, venant de moi, une manière de me faire croire que tu es là avec moi ? – C’est cela. Avec F, je conçois et me force à sentir une présence fantomatique de toi, un ersatz de ta personne à défaut de ne pas t’avoir. – Et en voyant le coucher de soleil à travers la pluie, ce coucher de soleil doré, doré comme l’horizon et les remparts du monde, j’ai envisagé, très concrètement, j’ai presque cru que c’était réel, que tu étais là, justement, physiquement, je sentais presque ta main refroidie par le vent – tous les mots qui me viennent sont niais, niais comme moi en ce moment, moi qui t’aime plus fort que moi ; c’est fou, je suis fou.
En levant les yeux vers les nuages qui coulaient sur la terre, en sentant les gouttes froides sur mes joues, mon front, en souriant à la tempête, lui ouvrant les bras, je me demande ce que tu fais en ce moment… Es-tu en train de parler avec cet autre que tu aimes ? Cet autre qui a quelque chose de plus que moi, sûrement, un halo que tu es une des seules à voir - comme celui que je suis un des seuls à voir autour de toi - un halo qui l’entoure et le recouvre, comme un emballage cadeau ? Es-tu en train de chanter ? De danser ? Es-tu simplement en train de penser ?
Ou bien es-tu là ? L’image me rend confus, tant je l’ai faite réelle, je sens maintenant ton front buter contre le mien, tes bras autour de ma nuque, tes lèvres tièdes…
Arriverai-je à t’approcher ?

Mathieu Haas

  



Publications de l'Épître

Partenaires de l'Épître

L'Épître, © 2012-2017 - Créé par Matthieu CORPATAUX - Site Web par Guillaume HESS - Tous droits réservés - Mentions légales