Accueil | Abonnement| Contacter L’Épître | Ecrire un texte| A propos de L'Épître | Crédits  
L'Épitre, le journal fribourgeois de la petite littérature très courte

Roi-cœur ne danse pas

Roi-cœur ne danse pas

À Louise.


Elle avait tout

Le regard violet, étoilé,
Qui plissé rejoignait en sillons de lumière
Les rides du blanc sourire lunaire
Déformant l’univers d’un visage enchanté.

Le cœur léger qui volète encore
Papillon coloré échappant les brumes du confort
L’opacité de la sécurité, les noirceurs de la routine
Montant haut, flottant libre, loin des abîmes

L’envie de vivre, sans la peur de mourir
Confiance fébrile au bonheur de tous les jours
Il y avait tout, et c’est peu dire
Sauf la magie de l’amour

Elle avait tout

Des rêves d’aventure et de rencontre
Aux passions pour les choses simplement belles
Comme l’odeur âcre du cheval de monte
Le bruissement des feuilles d’automne, les reflets dorés du miel

Ou la fraîcheur du vent d’hiver
Qui sèchement réchauffe les poumons
L’amour de ses changeantes humeurs et caprices sévères
De la ballade follement givrée des virevoltants flocons

Il y avait tout ; mais rien à faire pour moi
Morbleu
Je ne ne l’aimais pas

Elle avait tout
Et ça peut paraître beaucoup ; c’est insuffisant
Car c’est mon cœur qui décide, moins raisonnable qu’un fou,
Ce que je ressens

Elle n’était pas faite pour moi
Et c’est malheureux
Je ne peux dire pourquoi

Felipe

  



Publications de l'Épître

Partenaires de l'Épître

L'Épître, © 2012-2017 - Créé par Matthieu CORPATAUX - Site Web par Guillaume HESS - Tous droits réservés - Mentions légales