Accueil | Abonnement| Contacter L’Épître | Ecrire un texte| A propos de L'Épître | Crédits  
L'Épitre, le journal fribourgeois de la petite littérature très courte

Liberté ?

Liberté ?

Liberté ?
Liberté. Un point à la ligne.
Un point suspendu à une ligne.
un point, deux points, trois points suspendus, qui soulignent
blanc, vide, gouffre :
liberté sublime !

Liberté. Un point à la ligne.
un point au bout d'une ligne,
trempe dans l'océan,
pêche...
marécage humain :
liberté sublime !

Liberté. Un point à la ligne.
Des points en ligne,
serrés, semblables, égaux,
sujets serviles de la liberté sublime.

Liberté. Un point à la ligne.
Un point gardien de la ligne
« Slim », sans courbure ni volume,
droite, ligne de conduite, de vie, de pensée unanime,
inanimée, figeante, sclérose, votre liberté sublime.

Liberté. Un point à la ligne.
Un point, pointe de ma plume !
Un point qui trace,
une lumière en ligne,
Un éclair qui souligne.

Liberté. Un point à la ligne.
Révolution qu'on avorte, réalité mesquine
liberté qui se tait ? pas celle de la plume
muselé mais pas mort l'oiseau qu'on assassine
Il renaît de ses cendres le phœnix qu'on déplume
Il répandra ses senteurs sur les sentiers sanglants qui écument.

Liberté. Un point à la ligne.
Un point, Ô pointe de ma plume !
Crache ton encre, noircis la brume
vide et suspendue !

Liberté. Un point à la ligne.
Un point qui gronde au bout d'une ligne
Ô ! tonnerre des profondeurs
Monte en moi, en ma plume !
rature, déchire, éclaire
ce papier et l'abîme !
coupe, sabre, scinde le ciel
laisse passer la lumière, éclat de ma plume !
Foudroie ces êtres blêmes
atterre ces béats de la liberté sublime.

Sophia Dachraoui

  



Publications de l'Épître

Partenaires de l'Épître

L'Épître, © 2012-2017 - Créé par Matthieu CORPATAUX - Site Web par Guillaume HESS - Tous droits réservés - Mentions légales