Accueil | Abonnement| Contacter L’Épître | Ecrire un texte| A propos de L'Épître | Crédits  
L'Épitre, le journal fribourgeois de la petite littérature très courte

L'humus de ma mémoire

L'humus de ma mémoire

Il faudra qu'un jour ton visage s'évanouisse,
Que le souffle du temps balaie ton sourire
De mes souvenirs qui de lui se languissent
Dans un dernier souffle, un dernier soupir.

Il faudra que ton parfum déserte mes pensées
Et se disperse dans l'air fade de l'oubli,
Que l'avenir enterre les arômes fruités
D'une peau aussi douce que la vie.

Mais reste un peu, que le temps enchaîne
Minutes et secondes dans le vide inerte
Afin de figer ton regard dans le marbre de mes
veines Avant que de ma mémoire il ne déserte.

Laisse-moi t'aimer encore une seule seconde,
Te dire que tout meurt, tout s'effondre,
Que mon monde n'est plus un monde
Sans toi pour me correspondre.

Je vaincrai l'amnésie indubitable des aiguilles de la montre
Pour t'immortaliser dans les cieux,
Pour te graver sur le céleste infini
D'un amour immortel.

Pour que jamais tu ne te décomposes
Dans l'humus de ma mémoire.

Jérémy de Riedmatten

  



Publications de l'Épître

Partenaires de l'Épître

L'Épître, © 2012-2018 - Créé par Matthieu CORPATAUX - Site Web par Guillaume HESS - Tous droits réservés - Mentions légales