Accueil | Abonnement| Contacter L’Épître | Ecrire un texte| A propos de L'Épître | Crédits  
L'Épitre, le journal fribourgeois de la petite littérature très courte

Une nuit au bordel

Une nuit au bordel

Les voitures roulent
Sur le boulevard
Il est déjà tard
La Lune déboule
Mais presque en retard
Viennent les fêtards
Qui parfois roucoulent
Toujours vont aux bars
Ceux des lupanars
Où les dames saoules
Et farcies de fard
Doucement s’enroulent
Autour d’un gaillard
Entre deux pinards
Lui pincent les boules
Sans crier gare
Volent un cigare
Et maugréent aboule !
Quelques vieux motards
Passent et s’emparent
Du dernier rempart
Quand vidée la foule
Part et se sépare
L’air un peu hagard
La bière encor coule
Et faits si peu rares
Toutes ces bagarres
Les hommes s’écroulent
Certains sont avares
D’autres revanchards
Ils forment la houle
Des plaisirs épars
Car c’est un grand art
Même s’ils dessoulent
Leur divin nectar
La nuit quel rencard !
Les voitures roulent
Sur le boulevard
Il est déjà tard
La Lune déboule
Mais presque en retard
Ce soir

Vincent Bossel

  



Publications de l'Épître

Partenaires de l'Épître

L'Épître, © 2012-2018 - Créé par Matthieu CORPATAUX - Site Web par Guillaume HESS - Tous droits réservés - Mentions légales