Accueil | Abonnement| Contacter L’Épître | Ecrire un texte| A propos de L'Épître | Crédits  
L'Épitre, le journal fribourgeois de la petite littérature très courte

Vu d'en bas

Vu d'en bas

J’ai vu, dans le ciel il y a
tellement plus de place que sur la terre
pour s’étendre, crier,
tellement plus de vallées,
de vallons, de chaussées pour marcher,
de collines et de montagnes,
de pics et de nuées pour s’envoler,
tellement plus d’air pour respirer,

tellement plus de changements à vivre,
de soleil, de sérénité,
d’orages, de tempêtes,
de silence,
tellement plus de calme et de vents ;
plus d’espace pour nager
que dans les océans.

D’en bas j’ai vu
tellement de moutons,
de chameaux, de crocodiles
et d’animaux sans noms,

tellement d’étendue
pour aimer sans barrières,
pour rêver sans frontières,
pour marcher sans œillères,
pour mourir sans regret.

D’en bas j’ai vu
ma maison là-haut
sans toit, sans murs,
ma patrie sans haine ;
et mon amour sans chaînes,
je l’ai vu
d’en bas.

Bertrand Baumann

  



Publications de l'Épître

Partenaires de l'Épître

L'Épître, © 2012-2018 - Créé par Matthieu CORPATAUX - Site Web par Guillaume HESS - Tous droits réservés - Mentions légales