Accueil | Abonnement| Contacter L’Épître | Ecrire un texte| A propos de L'Épître | Crédits  
L'Épitre, le journal fribourgeois de la petite littérature très courte

Le sablier de Chronos

Le sablier de Chronos

Qui peut, à part Chronos, qui peut, je le demande,
S’insinuer dans les longs couloirs du temps,
Pour bouleverser les vieux millénaires,
Renverser tous les illustres siècles,
Suspendre la marche des ans,
Abattre les vives heures,
Et brider la seconde;
Qui peut empêcher
À son envie
Que le grain
Toujours
Tombe
?
Qu’entends-je ? À mort Chronos ! Le sablier se brise
!
Ô
Chronos !
Tu t’enfuis
Tous azimuts
Et tu te répands
Comme la nostalgie
Sur des pavés amnésiques;
Tous ces grains, toutes ces années,
Affranchis de ton joug bien infâme,
Roulent et s’enroulent dans l’euphorie
Sur la voie dorée de l’immortalité,
Là où l’éternité côtoie toujours l’oubli...

Vincent Bossel

  



Publications de l'Épître

Partenaires de l'Épître

L'Épître, © 2012-2018 - Créé par Matthieu CORPATAUX - Site Web par Guillaume HESS - Tous droits réservés - Mentions légales