Accueil | Abonnement| Contacter L’Épître | Ecrire un texte| A propos de L'Épître | Crédits  
L'Épitre, le journal fribourgeois de la petite littérature très courte

Épître

Épître

Chères épistolières (minoritaires),
Chers épistoliers (c’est la majorité),


Votre Épître me pique et m’appâte.
Sans être bon apôtre
ni désirer l’épate,
je souhaite être des vôtres,
mettre à l’ Épître
ma patte
de pitre,
comme l’ivraie se mêle à l’épeautre
et la crotte
se frotte
à l’albâtre.
Si vous n’en voulez pas, mettez-la dans l’âtre,
mais si vous voulez bien d’un petit pâtre,
laissez-moi folâtrer sur votre théâtre
et vous donner, de saluts et mercis, trois ou quatre.

Bertrand Baumann

  



Publications de l'Épître

Partenaires de l'Épître

L'Épître, © 2012-2018 - Créé par Matthieu CORPATAUX - Site Web par Guillaume HESS - Tous droits réservés - Mentions légales